Hélioscop

26250 LIVRON-SUR-DRÔME

Solaire Thermique

La technologie du solaire thermique participe à l'élaboration d'un développement soutenable dans notre civilisation, car elle concilie simplicité, efficacité et préservation de l'environnement. Elle répond aussi à une préoccupation sociale universelle, puisque de toutes les sources d'énergie, l'énergie solaire est la plus équitablement répartie dans le monde. Elle est propre, gratuite, abondante et stimule le tissu local d'activités.

Le système solaire combiné : 2 en 1 solaire (fig. 2)

Le système solaire combiné (SSC) permet de couvrir jusqu'à 60 % des besoins en eau chaude sanitaire et 20 à 60 % des besoins en chauffage annuels d'une maison.

Tout comme le CESI, des capteurs solaires se chargent de récupérer la chaleur du soleil et de la restituer au ballon solaire qui la transmet au réseau de chauffage.

Ce système est souvent installé dans des logements neufs, mais convient également lors d'une rénovation, du moment que les émetteurs de chaleur peuvent fonctionner à basse température.

Quel système solaire thermique choisir ?

Pour votre chauffe-eau solaire individuel, 3 systèmes s'offrent à vous, à choisir en fonction des conditions climatiques, de l'esthétique et du budget :

Le chauffe-eau solaire à éléments séparés (le plus répandu)
Des capteurs et un ballon placé dans une pièce de la maison ou une construction attenante. La circulation du fluide caloporteur entre les deux composants peut être naturelle (thermosiphon) ou forcée par un circulateur (pompe électrique).
Le chauffe-eau solaire monobloc
Les capteurs et le ballon sont couplés et placés à l'extérieur, de manière plus compacte. Cette installation est répandue dans les zones au climat chaud (Caraïbes, bassin méditerranéen, etc.).
Pour votre système solaire combiné, deux systèmes s'offrent à vous :
Le système à hydroaccumulation
Un grand volume d'eau, qui sert aussi bien à l'eau de chauffage qu'à l'eau sanitaire, est chauffé dans un ballon volumineux (plus de 500 litres), voire composé d'un ballon-tampon à l'intérieur pour distinguer eau de chauffage et eau sanitaire.
Ce système ne fonctionne avec une bonne efficacité, qu'avec des radiateurs basse température ou plancher chauffant basse température.
Le système par plancher solaire direct (PSD)
En cas d'apports solaires provenant du capteur, le liquide caloporteur circule directement, sans échangeur, dans un plancher chauffant qui joue à la fois le rôle de stockage d'énergie à basse température et d'émetteur de chaleur douce, permettant au capteur de travailler avec un excellent rendement.
L'énergie d'appoint (de tout type) est sollicitée au minimum, tandis que l'eau chaude bénéficie au maximum des apports solaires ; l'hiver, l'appoint apporte le complément, et pendant 6 à 7 mois par an le système fonctionne en quasi autonomie solaire.
Un seul régulateur pilote l’intégralité de l’installation, pour une parfaite maîtrise de la consommation d’énergie d’appoint.

Intégration des capteurs solaires

L'intégration des panneaux solaires est un élément important dans l'installation d'un système solaire thermique. La pose des capteurs solaires peut être réalisée soit sur le toit, soit au sol, etc. Il est tout à fait possible d'intégrer un chauffe-eau solaire individuel à un équipement déjà existant dans un logement.

Dimension des équipements solaires

Tout comme l'intégration des capteurs solaires, leur inclinaison et orientation sont des éléments essentiels dans les étapes d'installation. La taille du ballon doit par ailleurs être adaptée à la consommation d'eau chaude des propriétaires. En effet, la dimension de l'installation varie en fonction du nombre d'utilisateurs dans la maison, afin d'assurer un fonctionnement optimal du système. Pour tous les dispositifs, l'énergie d'appoint (bois, électricité, fuel, gaz) reste nécessaire, de manière intégrée ou indépendante

 

Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) : simple et performant (fig. 1)

Un chauffe-eau solaire individuel permet d'assurer uniquement la production d'eau chaude sanitaire (ECS) pouvant couvrir de 40 à 70% des besoins d'une famille, ce que l'on appelle le taux de couverture.

Des capteurs solaires, le plus souvent installés sur le toit, récupèrent les calories de chaleur produites par le soleil. Elles sont ensuite transportées à un ballon solaire grâce au fluide caloporteur qui circule dans les capteurs.

On distingue 5 éléments dans un chauffe-eau solaire :
  • des capteurs solaires bien positionnés pour absorber les rayons du soleil.
  • un ensemble de régulation et de circulation, qui optimise l'apport d'énergie solaire.
  • un ballon de stockage d'eau sanitaire, aussi appelé ballon solaire.
  • un mitigeur, qui régule la température de l'eau en provenance du ballon solaire,
  • un système d'appoint qui assure en complément la production d'eau chaude sanitaire.

 

figure 1: CESI

Nos Prestations

Nous faisons une étude en fonction des critères de votre projet solaire et des contraintes du site (orientation, pente, masques).

En fonction de vos besoins et des possibilités offertes par votre habitat, nous dimensionnons le matériel thermique pour un rendement optimum.

Nous nous adaptons aux systèmes de chauffage existants pour intégrer votre installation solaire thermique, prévue pour durer de nombreuses années.

Vous profiterez ainsi de chaleur solaire tout au long de l'année, tout en faisant de sérieuses économies !

 

 

 

figure 2 : SSC